Portfolio

La plupart des éléments de mon travail tendent à reconstituer un espace sans centre, ni extérieur, ni intérieur; juste un espace d’expériences, transformées, recyclées, faites de maladresses, d’inaptitudes, de premières fois, de fissures qui servent d’irrigations les unes aux autres. Il s’efforce à la précision, au sens de l’économie.

À travers les dessins et les vidéos des paysages se forment, se croisent, s’annulent, se rencontrent comme des plaques, des sédimentations. Quelque chose de lent et segmenté se présente. Une idée de comment fonctionne le monde minéral, végétal et animal alimente d’indices une hypothétique narration. Le trait du dessin, le mouvement et le son des images apparaissent comme si on n’y pensait plus, à demi-éveillé, introduisant des notions de temps et d’échelles décalées.

Ces fragments réveillent les traces d’étendues déjà-vues.

Un endroit où se contractent, réapparaissent et se dissipent des préoccupations comme des phénomènes météorologiques à la surface du globe.