Portfolio
antarctique
video and 16 mm film
16'04"
2008

This video is found footage from 16mm film. I found it in the French part of Antarctica while I was staying there as an artist in residency. The original film was shot in Dumont d’Urville during the 60’s or 70’s.
When we tried to watch it we were barely able to hear any sound, the images were very damaged. I decided to re-shoot it only in some parts. I also decided to cut out the sound in order to focus on the images better.
The uncertain date of this document intensifies all kind of questions about meaning, context and archive form. I intend to make this video so that what happened in Antarctica doesn’t stay just in Antarctica.
Memories of this place, the human community and its activities are evoked through those unreleased images. This isolated place and rather hostile environment lead to many questions. Time seems stretched out, elastic, sprinkled with clues. All these descriptions are rather close to my experience as an artist in this unusual place.
But we can also still ask ourselves:
What is it all about? Is it the start of a human settlement or the beginning of a horror movie? What is the nature of this community? Is it an army, some
scientists or a cult? What are they doing? What are they measuring?
What are those machines for? What are the contents thrown into the sea?
And what is the aim of this collective work?

Lors de ma résidence à Dumont d’Urville en Terre Adélie, partie attribuée à la France du continent Antarctique, j’ai réalisé une vidéo à partir d’un film 16 mm témoignant des uniques essais de tirs de fusées. Ce film fut lui-même tourné à Dumont d’Urville dans les années 60 ou 70.

Pendant la projection le son était quasi inexistant, inaudible et l’image très abîmée. J’ai donc refilmé certaines parties de l’image projetée, la recadrant sans cesse. J’ai décidé de couper le son pour me concentrer sur l’image. La date incertaine de ce document renforce les questions autour du sens, du contexte et de la forme de cette archive. Je propose cette vidéo afin que ce qui se passe en Antarctique ne reste pas en Antarctique. J’ai remonté ce film choisissant certains plans, souvent uniquement certaines parties de l’image. Il s’agit aussi de simplement enrichir les images collectives associées aux activités humaines au pôle sud.

Ces images inédites évoquent donc la mémoire d’un lieu, d’une communauté humaine et de leurs activités. Cet endroit clos, isolé, à la nature apparemment hostile mène sur plusieurs pistes et questionnements. Le temps semble distendu, élastique et parsemés d’indices. Tout cela reste fidèle au sens de mon expérience et à la place de l’artiste dans ce lieu si particulier.

Mais nous pouvons aussi nous interroger:
De quoi s’agit-il? Est-ce l’installation d’une implantation humaine ou les prémisses d’un film d’horreur? De quelle nature est cette communauté? Est-ce une armée, des scientifiques ou une secte? Que font-ils? Que mesurent-ils? A quoi servent ces machines? Quel est le contenu de ce qu’ils déversent dans la mer? Et quel est le but de ce travail collectif?


30_30miniature-video-antarctique.jpg